plage

2 jours & 2 nuits à Krabi

2 février 2017 , Catégorie: Thaïlande, Voyage , Avec: 2 Commentaires
1

Il était temps de continuer à raconter la suite de mon voyage. L’occasion aussi de revivre ces magnifiques vacances…

Il était difficile de quitter Ko Phi Phi ce matin là, d’autant qu’après une météo très mitigée pendant ces trois jours passés sur place, nous nous sommes réveillées avec un grand soleil le jour de notre départ 🙁

Direction donc le ferry et là nous avons eu la chance qu’un employé sympathique de notre hôtel nous accompagne à pied avec un porte bagage jusqu’à l’embarcadère ; oui vraiment une chance car j’avoue que de bon matin c’est un vrai calvaire que de porter un sac à dos pesant 15 kg !

Nous voilà donc installées sur le ferry où nous avons pu profiter d’une petite séance bronzage sur le pont pendant les 1 h 30 du trajet, sans compter que nous étions trop contentes de pouvoir prendre le soleil, avec hélas à la clef les plus gros coups de soleil de notre séjour !

welcometokrabi

Nous avions repéré sur internet un hôtel à Ao Nang la station Balnéaire de Krabi.

A l’arrivée à Krabi nous avons donc pris un bus pour un trajet d’environ 30 min. Une fois arrivées à Ao Nang dans le centre nous avons aperçu un centre d’information ou nous avons pris un plan de la ville.

Nous voilà donc avec nos sacs à dos prêtes à partir à la recherche d’un hôtel. Il nous fallait faire vite car le temps commençait à se gâter… Notre objectif : nous rendre à l’hôtel repéré mais en nous arrêtant sur la route chaque fois que nous repérions un hôtel qui avait l’air sympa.

Malheureusement cette fois ci les choses s’avéraient compliquées car tous les hôtels dépassaient largement notre budget (1500 bath soit environ 30$). Entre l’orage qui arrivait et la fatigue, il faut bien avouer que nous commencions à en avoir marre !

pluie

Après avoir essuyé une méga averse et quelques péripéties, nous avons finalement décidé de revenir vers le centre. Encore quelques visites d’hôtel et nous commencions sérieusement à désespérer… Nous finissons par rentrer dans un hôtel ( le Tipa Resort) qui semblait comme les autres, largement au-dessus de notre budget mais étant donné qu’il était déjà presque 14h nous avons tenté notre « dernière carte ».

Arrivées à la réception, nous n’en croyions pas nos yeux ! On avait l’impression d’être dans un hôtel Disney.

hotel14

Je demande alors le tarif sans trop y croire… et là le jeune réceptionniste très sympa nous propose pour 1500 bath un bungalow (au lieu de 2500 bath) ou pour un peu plus, une chambre supérieure. Il nous propose alors de nous faire visiter pour que nous puissions faire notre choix. Là, cerise sur le gâteau, il a une petite voiturette de golf pour visiter, le top ! Enfin la chance nous sourit. Nous choisissons finalement le bungalow, plus calme, plus joli et moins cher. Nous voilà enfin installées ! Malheureusement le ciel est toujours pluvieux et gris.

Nous voyons que le night market est le soir même ; après une brève hésitation nous nous décidons et réservons un van pour y aller. Cela aurait été dommage de rester enfermées, même dans un bel hôtel !

Franchement nous avons bien fait et n’avons pas regretté notre choix. Nous avons adoré ! Et c’est un des meilleurs souvenirs de notre voyage : un peu partout des stands de vêtements, d’autres avec des produits artisanaux, mais surtout de nombreux de stands de nourriture ; difficile de faire un choix ! Après un petit repérage, nous choisissons finalement chacune nos plats et nous nous trouvons une petite table au milieu du marché. En prime il y a une scène avec des locaux qui se relaient pour chanter. La pluie s’arrête enfin et nous profitons de cette soirée parfaite.

Après une bonne nuit de sommeil dans notre bungalow et un bon petit-déjeuner à l’hôtel, nous voilà reparties pour une demi-journée d’excursion réservée la veille, Hot Water/ Emerald pool/balade à dos d’éléphant.

Le début est compliqué car le trajet nous parait interminable et le van s’arrête faire un stop très long dans une station-service pour attendre d’autres van.

Première étape : hot water. C’est une source d’eau chaude naturelle à 35/40 °C. Il est conseillé de rester 20 min. Evidemment c’est une balade pour touristes donc il y a beaucoup de monde et nous devons faire la queue pour y arriver et rentrer dans la source. Malgré tout, excursion agréable d’autant que nous avons fait la connaissance d’une famille française très sympa.

hotsteam2

Deuxième étape, Emerald pool, également une piscine naturelle qu’on découvre après 800 m de marche. Nous avons fait une baignade rapide mais sans rester longtemps car le site est bondé. Nous avions repéré une autre piscine Blue Pool. Après encore 600 m de marche, nous découvrons un lieu magnifique. Malheureusement, il est déjà temps de repartir par un autre chemin pour revenir au van qui nous attend à 2 km.

bluepool

Et c’est le moment de partir pour la balade aux éléphants. Nous montons donc avec les autres personnes dans notre mini-van. Après un bout de trajet, le van s’arrête à côté d’un « bath bus ». Le chauffeur demande qui sont les personnes du Tipa hôtel, c’est nous ! Il nous demande alors de sortir pour rejoindre le « bath bus ». Nous sommes les seules à descendre 🙁

Une fois dans le petit bus, nous voilà en route vers une destination inconnue. Nous quittons la route principale et nous nous enfonçons dans la jungle. C’est à ce moment-là, bien que nous soyons de nature plutôt sereine, que nous avons commencé à nous inquiéter un peu. Nous nous sommes dit que personne ne savait que nous étions là, nous étions deux filles seules au milieu de nulle part…
Et là pour couronner le tout un scooter avec un homme arrive dans l’autre sens, il fait signe au chauffeur fait demi-tour et commence à nous suivre. J’avoue que nous ne nous étions jamais senties en insécurité en Thaïlande mais là nous n’étions pas du tout rassurées !
Heureusement, nous arrivons finalement dans une ferme d’éléphants. Bon, en fait, nous ne sommes qu’à moitié rassurées car aucun touriste à l’horizon et que des hommes partout !
Nous descendons du bus et la direction une cabane perchée à plusieurs mètres de hauteur pour pouvoir atteindre les éléphants. Notre éléphant arrive avec son dresseur montant à cru et tenant une machette (pas vraiment rassurant…). Bon, pour être honnête à ce moment-là je flippe plus de monter sur l’éléphant que pour le reste.
Quand je réalise que je vais monter sur une espèce de planche sur le dos d’un éléphant qui fait presque 3 mètres je commence à devenir toute blanche. Et ce n’est que le début!
J’ai envie de descendre aussi vite.
L’avantage c’est que je fais bien rire ma copine Audrey. En fait plus je flippe, plus elle se marre ! Nous avançons un peu et là je vois qu’il y a plein de boue et que le chemin zigzage, monte, descends, … c’est la panique.
Nous tanguons d’un côté de l’autre, l’éléphant monte, descends, s’enfonce dans la boue : l’horreur !! Plus j’ai peur plus je pose des questions au dresseur qui est gentil mais il sent l’alcool ne comprends pas bien l’anglais et je vous rappelle qu’il a une machette dans les mains !
Notre éléphant s’appelait Valy et avait 45 ans (oui cette info ne m’a pas du tout rassurée quant à la dextérité de cet animal).

elephant2

elephant

 

La balade a finalement duré 30 min sans l’ombre d’un autre touriste à l’horizon, ce qui était finalement très agréable.

Après ce grand moment, retour à Krabi, déjeuner puis programme beaucoup plus reposant : piscine à l’hôtel, massage et manucure dans un salon de beauté.

Le soir nous nous sommes baladé autour de l’hôtel dans les petites boutiques puis mojitos dans un bar pour l’apéro.
Pour le dîner nous avons un peu galéré à trouver un truc qui nous plaisait mais finalement nous avons vu une petite mamie qui avait une boutique qui était en réalité une cuisine avec deux tables sur le trottoir : et nous voilà en train de déguster de bons petits plats ; pour moi la classique salade de papaye verte et pour Audrey des nouilles au poulet.

Et voilà comment se clôture ces quelques jours à Krabi, riches en émotion.

    • Lolo
    • 2 février 2017
    Répondre

    Mdr trop fort la balade à dos d’éléphant Nous au Laos on était monté à cru sur leur cou chacun un elephant pareil dans la jungle et on avait fini par se baigner avec eux dans le Mekong ! Tu aurais été morte de peur toi j’imagine mdr !!

      • Fille du Midi
      • 2 février 2017
      Répondre

      Oulala j’imagine même pas ! La panique

Laisser un commentaire

Hélène

Blogueuse

J'ai 34 ans, je suis originaire de Toulouse, la ville rose et j'habite maintenant la belle ville de Montpellier.